Inscription

Le Grand Prix Migros franchit la barre des 1000 inscriptions

Retour

Le Grand Prix Migros a atteint une première marque symbolique : Simon Koch, responsable du projet Grand Migros à Swiss-Ski, et son équipe se réjouissent d’avoir atteint les 1000 inscriptions au total sur l’ensemble des dix épreuves de qualification. Cette barre symbolique a été franchie un jour plus tôt que l’an dernier.

Répartition équilibrée

Simon Koch se dit particulièrement heureux de la répartition des inscriptions ; ces dernières sont relativement équilibrées, même si une manifestation se détache. « Nous avons déjà reçu 190 inscriptions pour la course du 8 février à Hoch-Ybrig », détaille Koch. Ce chiffre est notamment dû à l’engagement sans faille du ski-club local. Le ski alpin jouit également d’une promotion et d’une popularité particulièrement fortes dans cette région. Une athlète le symbolise d’ailleurs actuellement au niveau de la Coupe du monde : la spécialiste de slalom Wendy Holdener a elle-même grandi à Unteriberg et a tracé ses premiers virages sur la neige du domaine skiable de Hoch-Ybrig.

En plus de cette passion pour les sports de neige, Koch cite la géographie comme autre raison de ce succès en matière d’inscriptions. « La situation du domaine skiable est idéale », précise-t-il. Grâce à la proximité avec la ville de Zurich et les localités autour du lac de Zurich, Hoch-Ybrig est accessible rapidement et facilement.

Des inscriptions tardives

Malgré une répartition similaire des inscriptions, ce sont surtout les courses qui se déroulent vers la fin des qualifications qui disposent encore du plus grand contingent de places disponibles. C’est par exemple le cas de Wengen/Grindelwald et d’Adelboden, où les enfants peuvent skier sur un tronçon de la piste originale de Coupe du monde du Chuenisbärgli. Le fait que ces destinations ne totalisent pas encore le même nombre d’inscriptions que la tête d’affiche Hoch-Ybrig ne donne aucune raison de s’inquiéter, selon Simon Koch. « La majorité des inscriptions nous parviennent seulement trois semaines avant un événement. C’est pourquoi je m’attends à voir un nombre beaucoup plus élevé d’enfants inscrits aux courses de fin février et du mois de mars. »

Trois courses de moins

Malgré ce premier succès qu’est la barre des 1000 inscriptions, l’équipe du Grand Prix Migros est loin de se reposer sur ses lauriers. D’autant qu’elle s’est fixé un objectif ambitieux : atteindre les 6500 participants pour égaler le chiffre de l’an dernier. « Compte tenu du fait que nous organisons trois courses de moins que l’an passé, cela pourrait représenter un grand défi », reconnaît Simon Koch. « Mais nous donnons le maximum. Si nous parvenons à totaliser le même nombre de participants que l’an dernier avec moins d’épreuves, ce serait absolument génial ! »

Premier jalon

La première étape des 1000 inscriptions ne fait qu’augmenter leur motivation : avec son équipe, Simon Koch travaille au quotidien pour offrir une manifestation inoubliable aux enfants et adolescents. L’activité sur les réseaux sociaux et la coopération avec les ski-clubs locaux ont été revues à la hausse. Avec l’organisation de manifestations de qualité, il mise également sur le bouche à oreille pour contribuer à faire grimper le nombre d’inscriptions. « Nous voulons que les enfants rentrent chez eux après la course avec un sentiment de joie et un large sourire », explique Koch. « L’objectif est qu’ils ne s’endorment pas seulement heureux le soir de l’événement, mais qu’ils en parlent également le lendemain à leurs camarades, et que ces derniers s’inscrivent à leur tour à une course. »

Une course pour tous

La 48e édition du Grand Prix Migros débutera le 5 janvier 2020 par la course de qualification aux Crosets. La plus grande compétition du ski du monde réservée aux enfants et adolescents se déroule selon la devise « Plus qu’une course de ski » et propose une journée de compétition remplie de temps forts aux jeunes âgés de 6 à 16 ans. En plus de faire du sport, d’éprouver du plaisir et de se divertir, les enfants ont aussi la possibilité de vivre leur première expérience de course, le tout sur un véritable terrain professionnel ! Ainsi, ils dévaleront ni plus ni moins qu’un tronçon de la piste de Coupe du monde du Chuenisbärgli à Adelboden, ou encore humeront l’air olympique dans le domaine skiable des Diablerets le 18 janvier ! Car quelques jours seulement avant le Grand Prix Migros, les athlètes des Jeux olympiques de la jeunesse se battront pour les médailles olympiques sur la même neige.

Sans oublier que toute la famille ne fait pas que vibrer, mais participe également dans le cadre du Grand Prix Migros. Le Famigros Ski Day aura en effet lieu le lendemain (soit le dimanche) des courses du samedi à Hoch-Ybrig (8 février), Arosa Lenzerheide (29 février) et Airolo (7 mars). Cette compétition permet à des familles composées de trois à cinq personnes de passer un jour sur la piste pour seulement CHF 85.–.